1. Formalogistics
  2. »
  3. Bon à savoir
  4. »
  5. Analyse du secteur du Transport de Marchandises en 2018

Analyse du secteur du Transport de Marchandises en 2018



Après quelques années de crises, quid de l’avenir du secteur du transport de marchandises ? Les nouvelles sont bonnes ! Chiffre d’affaire, formations capacité de transport de marchandises, effectifs plus jeunes…


Le secteur du transport de marchandises de nouveau prospère

L’Observatoire prospectif des emplois et des qualifications dans les transports et la logistique (OPTL) rapporte que les années de crise du secteur du transport appartiennent au passé.

Fin 2016, la branche embauchait 686 100 salariés, soit 2,9% de plus qu’en 2015.
En 2017, le nombre de salariés travaillant dans le secteur aurait explosé avec un effectif estimé à 707 777 salariés. Un record !

Mais si le nombre de salariés a augmenté, celui des indépendants n’est pas en reste. Le transport routier de marchandises en est une belle illustration. Grâce au développement des activités de livraisons à domicile liées au e-commerce, le nombre de créations d’entreprise de transport de marchandises sans salarié a été multiplié par 2,6 !

Le Commissariat général au développement durable constate lui aussi une impressionnante croissance du transport routier léger de marchandises qui gagne du terrain aussi bien en terme d’effectifs que de chiffre d’affaires transport de marchandises.

Le nouveau visage du Transport

Lorsque l’on analyse les métiers du transport, on observe une moyenne d’âge relativement élevée (44 ans). On note par ailleurs que 50% des salariés ont plus de 45 ans, contre un tiers dix ans plus tôt.La conséquence est inévitablement une vague de départ en retraite en cours et à venirs. Le secteur du transport est donc un véritable puit de pétrole pour la création d’emplois.

De fait, les métiers du transport ont fait l’objet d’une très forte demande de formations ces derniers temps, aboutissant qui plus est, sur de nombreux recrutements. À noter que le taux d’insertion professionnelle à la suite d’une formation est, dans cette filière, supérieur à la moyenne nationale.
Cela s’explique notamment par le fait que les entreprises du secteur du transport sont très investies dans ces causes que sont l’apprentissage et la qualification. De nombreuses sociétés de transport de marchandises encouragent par exemple la formation des jeunes en acceptant des contrats de professionnalisation. Le secteur du Transport souhaite en effet rajeunir ses effectifs et transmettre le goût des routes. Florence Berthelot, déléguée générale de la FNTR (Fédération National des Transports Routiers) affirme à ce sujet : “le transport c’est l’inverse du mariage. Ceux qui sont dedans ne veulent pas en sortir”.

Le transport de marchandises : un secteur en pleine mutation

Le secteur du transport de marchandises est donc en pleine mutation, aussi bien dans ses moteurs (e-commerces) que dans ses effectifs. Un renouveau qui laisse présager un vent de fraîcheur : de nouvelles méthodes de management, une logistique facilitée par des outils de plus en plus connectés, un dynamisme inédit…

Bref, aux indécis qui hésitaient à créer une entreprise de transport routier léger de marchandises, un seul mot : foncez !

[addtoany]

  1. […] vous en parlions précédemment, l’avenir du transport de marchandises est très rassurant d’après l’étude et les prévisions de l’Observatoire […]

  2. […] Aujourd’hui le fait de recevoir un colis chez soi commandé sur internet ou encore solliciter une entreprise de déménagement nécessitent d’avoir recours à un ou plusieurs professionnels du transport de marchandises. Pour ce faire, les professionnels et les particuliers sont autant concernés. Beaucoup de sociétés font du B to B pour par exemple acheminer jusqu’à elles leurs matières premières, ou même expédier leurs marchandises vers leurs points de vente. La recherche & développement pour des transports plus respectueux de l’environnement et des transports connectées font parties des nouveaux défis à suivre dans un futur proche pour le secteur. Pour aller plus loin dans l’analyse du secteur du transport de marchandises en 2018, rendez-vous ici. […]

  3. Minguengar Obed 22 janvier 2019 10 h 45 min

    J’aimerai faire une formation dans le domaine de transport logistics en ligne.

    Donc merci de me communiquer les couts de cette formation.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.